Le magazine du vélo de montagne (VTT)

Comment revendre un vélo tout terrain dans les meilleures conditions ?

par

2 commentaires

Vtt A Vendre

Pour vendre un VTT dans les meilleures conditions, vous devez prendre un minimum de précautions et réaliser un entretien sérieux sur votre vélo.

Plusieurs effets à cela : la sécurisation de l'acheteur, l'optimisation du prix de vente et la rapidité de la vente.

Quelques questions à se poser avant de vendre un vélo

Un vélo d'occasion bien entretenu et propre inspire la confiance et peut susciter le coup de coeur de l'acquéreur.

Avant de vendre votre bicyclette, posez vous quelques questions essentielles :

  • Qu'aimeriez vous acheter ?
  • Qu'attendriez vous du vendeur si vous étiez en situation d'achat ?
  • Quels prix se pratiquent sur le marché de l'occasion pour des modèles équivalents ?

A ces questions, les réponses sont relativement simples et vous aimeriez sans doute :

  • Un acheteur sympa qui répond à toutes vos questions, capable de justifier l'origine du vélo sur facture (même si ce n'est pas une première main) ;
  • Un vélo en bon état et visiblement entretenu (propreté, bon fonctionnement des périphériques et surtout des organes de sécurité) ;
  • Un prix raisonnable au regard du marché et des moyens dont vous disposez.

La confiance mutuelle est essentielle dans ce genre de transactions et ça passe par le respect de l'acheteur qui fait l'effort de se déplacer. D'autant plus qu'il doit également vous faire un chèque...

N'oubliez pas qu'une vente est réussie lorsque acheteur et vendeur sont satisfaits !

Nous avons publié il y a quelque temps un guide d'achat du VTT d'occasion, vous devriez le lire pour avoir quelques idées des attentes potentielles d'un acheteur.

Bien préparer la vente de votre vélo tout terrain

Pour réussir une vente d'occasion, il vous faudra communiquer, souvent via les petites annonces. Rédigez une annonce détaillée avec le maximum de détails (ça vous évitera de longs emails d'explications), attractive (sans mentir), avec des photos récentes de bonne qualité et des coordonnées où on peut vous joindre facilement.

Si c'est bien fait et que vous n'exagérez pas le prix, vous devriez rapidement avoir de nombreux contacts.

Statistiques d'utilisation d'un VTT d'occasion
Fournissez le maximum d'informations sur votre vélo à votre acquéreur potentiel

Avant de recevoir les premiers visiteurs, préparez les éléments suivants :

  • Facture d'achat du vélo ;
  • Factures des pièces détachées remplacées (freins, cintre, chaîne...) ;
  • Factures d'entretien par un professionnel, notamment pour les amortisseurs ;
  • Pièces de rechange que vous pourriez éventuellement laisser à l'acheteur (les petits cadeaux font souvent plaisir et peuvent permettre de conclure la vente plus facilement) ;
  • Quelques éléments "statistiques" essentiels, tels que kilométrage du vélo, type de terrain, type de pratique, fréquence des sorties, fréquence des entretiens... Tout ce qui peut intéresser l'acheteur pour anticiper ses questions et répondre au mieux.

Veillez à ranger votre vélo dans un endroit sain (pas une cave humide) pour les visites !

Entretien et réparation d'un VTT avant la vente

Avant de revendre votre vélo, vous devez procéder à une remise en état complète ou à défaut informer votre acquéreur des vices ou pièces défectueuses, ne serait ce que pour sa sécurité.

Entretien d'un VTT avant la revente
Entretien d'un VTT avant la revente

L'entretien minimum à réaliser pour vendre votre VTT est le suivant :

  • Nettoyage complet et en profondeur du vélo (utiliser des produits adaptés pour dégraisser), avec démontage du tube de selle et des roues ;
  • Démontage de la transmission et de la direction avec dégraissage, contrôle des roulements et lubrification ;
  • Démontage des dérailleurs pour dégraissage / nettoyage complet, contrôle des galets, ressorts et articulation ;
  • Réglage parfait des vitesses qui doivent passer sans problème ;
  • Contrôlez l'état de la transmission (pédalier et cassette arrière). Un bon indicateur est l'usure de la chaîne ;
  • Vérifier l'état de tous les câbles et remplacer tous ceux qui ne sont pas en parfait état ;
  • Démontage des étriers de freins, nettoyage (soufflette), contrôle de l'état visuel des pistons et des durites, remplacement si besoin des plaquettes usagées (au moindre doute, confiez cette tâche à un professionnel). Selon l'âge du vélo, les freins hydrauliques peuvent nécessiter une purge et un remplacement du liquide ;
  • Resserrage et contrôle visuel de tous les écrous et fixations du vélo (y compris les points de pivot pour les VTT tout suspendus) ;
  • Nettoyez et lubrifiez vos amortisseurs, notamment les joints / soufflets anti-poussière. Vérifiez l'absence de dépôts d'huile et l'absence de jeu. Enfin, contrôlez tous les réglages (pression, pré-contrainte, rebond, réglages de débattement pour les fourches talas...) ;
  • Retirez tous les autocollants qui ne sont pas d'origine et qui pourraient laisser supposer qu'ils masquent des défauts du cadre par exemple ;
  • Contrôle visuel de la potence et du cintre s'ils n'ont pas été changés récemment, en prévenant le vendeur qui devra les remplacer le cas échéant ;

Voilà déjà une liste de tâches à réaliser qui devraient donner un sacré coup de jeune à votre vélo. Si votre acheteur trouve un VTT nickel, dégagé de toute suspicion à un prix convenable, vous aurez toutes les chances de vendre rapidement.

Cet article vous a plu ou vous avez des questions ? Laissez nous un commentaire et aidez nous à le faire connaître en le partageant sur les réseaux sociaux.