Le magazine du vélo de montagne (VTT)

Définitions des termes techniques du vélo tout terrain

par

3 commentaires

VTTCamp vous propose un dictionnaire des principaux termes techniques du VTT. Cette page sera enrichie au fil du temps et des besoins du site pour proposer un maximum d'informations.

  1. Le matériel
  2. VTT semi-rigide
  3. VTT tout suspendu
  4. Pneu / jante tubeless
  5. Pneu / jante tubeless ready
  6. Pneu tubetype
  7. Techniques de pilotage
  8. Bunny up
  9. Manual
  10. Disciplines VTT
  11. Cross Country (XC)
  12. Descente (DH)
  13. Enduro
  14. Four Cross (4 Cross ou 4X)
  15. Trial
  16. Dirt

Le matériel

  • VTT semi-rigide
    Un VTT semi-rigide est un vélo dont seule la fourche avant possède un amortisseur. Le cadre ne dispose d'aucun système d'amortissement des chocs pour le triangle arrière. Ces modèles sont moins confortables mais plus rigides que les VTT tout suspendus, procurant ainsi au pilote un meilleur rendement au pédalage (aucun effet de pompage).
    Ces vélos sont privilégiés en cross country et sur les épreuves en terrain peu cassant.
  • VTT tout suspendu
    Un VTT tout suspendu est un vélo qui possède un double système d'amortissement : le premier sur la fourche avant et le second au niveau du cadre pour amortir les chocs qui s'exercent sur la roue arrière. Ils sont plus confortables que les modèles semi-rigides, ils absorbent mieux les irrégularités du terrain et gagnent en efficacité / motricité dans les passages techniques.
    En revanche, ils sont généralement plus lourds et offrent moins de rendement au pédalage que les semi-rigides.
  • Pneu tubeless
    Un pneu tubeless est monté sans chambre à air. L'étanchéité avec les jantes doit être parfaite pour ne pas subir de pertes de pression. Les jantes doivent également être des modèles tubeless car elles possèdent une gorge où la tringle du pneu se clipse pour assurer l'étanchéité et éviter les déjantages.
    Le principal avantage d'un pneu tubeless est la quasi absence de crevaisons, la chambre à air ne pouvant être pincée (il n'y en a pas). On note également un gain de poids par rapport à des pneus classiques montés avec chambre (tubetype). Un second avantage est que ces pneus résistent mieux à l'écrasement et permettent de rouler en basse pression (généralement entre 1,8 et 2,2 bars). L'adhérence, le rendement, le grip et la motricité au pédalage sont améliorés car le pneu se "déforme librement".
    Une jante tubeless possède une paroi étanche avec un rayonnage qui n'est pas traversant pour éviter toute fuite d'air.
  • Pneu tubeless ready
    Un pneu tubeless ready est un pneu qui peut être monté en tubeless sans pour autant être prévu spécifiquement pour cela au départ, il accepte sans problème une chambre à air si besoin. Sa carcasse est la même qu'un pneu tubetype, mais les tringles sont similaires à celles d'un tubeless. L'étanchéité est garantie par du latex (préventif) et non par une couche de caoutchouc.
    Un pneu tubeless ready est plus fragile sur les flancs et nécessite l'usage d'un produit préventif pour assurer une parfaite étanchéité à l'air, car il est légèrement poreux. Ce liquide évite également les crevaisons en rebouchant les petits trous d'épines par exemple. Les pneus tubeless ready sont souvent préférés aux pneus tubeless car ils sont plus légers, plus souples, moins chers et qu'ils proposent plus de choix avec une gamme beaucoup plus large.
    Une jante tubeless ready est en fait une jante classique avec une paroi qui n'est pas étanche par défaut. Il est nécessaire d'utiliser un kit tubeless (bande adhésive) à coller au fond de la paroi de la jante pour assurer l'étanchéité.
  • Pneu tubetype
    Un pneu tubetype est un pneu classique qui doit être monté avec une chambre à air. Ces pneus sont les plus courants mais ils ne proposent pas les meilleures performances ni le meilleur confort. Ils sont plus sujets aux crevaisons du fait de la présence d'une chambre à air. Notez qu'il existe des chambres à air avec du liquide préventif à l'intérieur, mais elles sont plus lourdes (le poids sur les masses tournantes créé une inertie).
    Ils nécessitent de rouler avec une pression supérieure au tubeless. Néanmoins, il est possible de les monter en tubeless avec un produit préventif spécial (notube). Le risque de déjantage sera alors accru, mais la légèreté du pneu sera maximale.

Techniques de pilotage

  • Bunny up
    Le Bunny Up permet le franchissement d'obstacles au sol (troncs d'arbres, rochers). C'est une technique de base que tout vététiste se doit de connaître.
    Elle consiste à lever l'avant du vélo en tirant sur le cintre, avant de lever l'arrière en "grippant" les pédales. Il est plus facile à réaliser avec des pédales automatiques qui permettent de tirer pour monter plus haut.
  • Manual
    La Manual est une technique de franchissement roue avant levée. Pour le réaliser, il faut tirer sur le cintre après avoir compressé la suspension avant et décoller la roue du sol.
    Il se réalise en roue libre (sans pédaler), bras tendus avec le bassin sur l'arrière. Plus de détails dans la vidéo qui explique comment réaliser le manual en VTT (à regarder en plein écran).

Disciplines VTT

  • Cross Country (XC ou X-country)
    Le Cross Country est la discipline la plus médiatique du Vélo Tout terrain et la seule représentée aux Jeux Olympiques depuis 1996 à Atlanta. Le Cross Country se pratique en compétition sur des circuits courts avec plusieurs boucles. Les terrains sont "peu accidentés" et alternent montées et descentes de façon rapide, ce qui demande des efforts physiques intenses. Seul l'ordre d'arrivée compte pour monter sur le podium. Les courses se courent sur des VTT semi-rigides généralement en aluminium ou en carbone qui privilégient le poids et la performance.
    D'une manière plus générale, le Cross Country désigne des parcours VTT en plaine ou en moyenne montagne, sur des itinéraires relativement roulants. On distingue 2 grands formats avec le X-country et le X-country marathon (distances et dénivelés supérieurs).
  • Descente (DH)
    La descente ou en Anglais "downhill mountain biking" (downhill -> DH) consiste à descendre le plus rapidement possible des pistes en terrain naturel aménagées pour présenter des difficultés techniques importantes. Les pilotes utilisent des vélos spécifiques (cadres renforcés avec de gros débattements de suspensions) pour franchir les obstacles tels que racines, dévers, sauts, rochers...
    La vitesse est élevée et cette discipline nécessite beaucoup d'engagement de la part des concurrents qui portent des protections adaptées (casque intégral, plastron renforcé avec protection dorsale, genouillères, coudières...).
  • Enduro
    L'enduro est une discipline née en France dans les années 2000. Elle se pratique sur terrain naturel uniquement, avec des profils de pente plutôt descendants et constitués de spéciales chronométrées. Entre chaque spéciale, les pilotes effectuent des liaisons le plus souvent à vélo. Cette discipline est exigeante physiquement et demande une très bonne technique de pilotage. L'équipement du pilote est proche de celui utilisé en descente mais les VTT sont plus légers et plus polyvalents car il peut y avoir d'importantes sections de pédalage.
  • Four Cross (4 Cross ou 4X)
    Le 4 Cross est une épreuve chronométrée relativement courte (environ 1 minute) sur parcours descendant. Le départ se fait par vagues de 4 concurrents et la course fonctionne selon le principe de l'élimination directe, après une première manche individuelle pour les qualifications. Ensuite, jusqu'aux finales, seuls les 2 premiers sont qualifiés. Le terrain est cassant et composé de divers modules tels que virages relevés, sauts...
    La discipline, inspirée du skicross, est spectaculaire et médiatique. Elle faisait partie de la coupe du monde jusqu'en 2011.
  • Trial
    Le trial est une discipline spectaculaire qui consiste à franchir des obstacles naturels ou artificiels de difficulté croissante sans poser le pied à terre. Chaque pied à terre ou appuis correspond à des points qui sont relevés par des commissaires. Le vainqueur est celui qui totalise le nombre minimum de points (et donc d'appuis). Généralement le temps est limité.
  • Dirt
    Le Dirt est une discipline dont le nom est issu de l'Anglais "dirt jumping". Il consiste à effectuer des sauts avec figures sur des bosses artificielles. Il s'agit d'un mélange de VTT et de BMX avec un jury qui note les prestations des concurrents en compétition. Les vélos sont spécifiquement étudiés pour supporter les chocs.

Ce dictionnaire des termes techniques du VTT est collaboratif, c'est à dire que vous pouvez faire des suggestions en commentaires pour compléter les définitions. Nous actualiserons les contenus en conséquence, n'hésitez pas si vous êtes spécialiste de tel ou tel domaine.