Le magazine du vélo de montagne (VTT)

Thibault nous livre tous les secrets de la poudre d'escampette

par

Soyez le premier à commenter cet article

Cocoandrico

Thibault est le créateur d'une nouvelle marque de boisson énergétique qui s'appelle Coco & Rico.

Nous lui avons demandé de nous accorder une interview pour nous parler de son projet à la communication décalée.

Interview de Thibault AUDARD, créateur de la marque Coco & Rico

Bonjour Thibault, peux tu te présenter en quelques mots ?

J’ai 25 ans, bientôt 26 et je suis toujours étudiant. J’ai eu la chance de réaliser un cursus de 3 ans en école de commerce que j’ai effectué en alternance.

Ce diplôme m’a permis d’enrichir mon expérience en marketing (1 an dans la grande distribution alimentaire, j’y ai appris ce que je ne voulais surtout pas faire de ma vie) mais surtout en gestion et audit comptable (2 années passées dans un petit cabinet d’audit, très riches de connaissances et de compétences qui me seront utiles pour la survie de Coco & Rico).

Après trois années passées à Paris, j’ai choisi de m’installer au vert, à Clermont-Ferrand, où j’ai réalisé un Master en management du sport, que je suis en train de terminer comme je peux !

A côté de tout ça, je suis un passionné de nature. J’ai grandi dans une petite ville située au sud de la Forêt de Fontainebleau (St Pierre Lès Nemours), la forêt a donc été mon principal terrain de jeu, que ce soit pour le sport comme pour les conneries ou mon épanouissement personnel :).

Mon rêve : un van aménagé, symbole de liberté.

J’adore l’esprit outdoor, me retrouver en immersion dans un environnement naturel, je pense qu’il n’y a que dans ces moments que je me sens vraiment vivant. Ma pratique sportive s’articule principalement autour du VTT, après m’être cramé les articulations en Trail.

Quelle mouche t'a piqué de lancer une nouvelle boisson énergétique sur ce marché ultra concurrentiel, au milieu des poids lourds du secteur ? Faut être gonflé quand même...

De ce point de vue, je peux passer pour une sorte de kamikaze. Plusieurs facteurs sont entrés en jeu. Le premier a été l’intérêt que j’ai porté à de nombreuses success stories comme Michel & Augustin et Archiduchesse de Patrice CASSARD.

De même, j’ai en admiration des modèles d’entrepreneurs comme Ben & Jerry’s et Yvon CHOUINARD (Patagonia) pour leur engagement et leur éthique.

Quel rapport avec le marché hyper concurrentiel de la nutrition sportive ?

Tout simplement le fait que je n’ai retrouvé aucune de ces valeurs chez les marques en présence, je me suis donc dit que j’avais une carte à jouer… En approfondissant l’étude de marché, je me suis rendu compte que TOUTES les marques sans exception vendaient de la performance et de la compétition.

Paradoxe : la plupart des pratiquants de sports d’endurance le font pour le plaisir avant tout.

J’ai donc eu l’idée de lancer une marque de boisson énergétique originale, simple et bonne à destination de ceux qui recherchent du ludique dans leur pratique, Coco & Rico sont nés !

De la sorte, je ne me frotte pas directement aux marques existantes, c’est une alternative à ces boissons au packaging très agressif. C’est un choix stratégique différent…

Tu communiques visiblement beaucoup en mode second degré avec un humour décalé, comment t'est venu ce nom original de poudre d'escampette ?

Poudre d'escampette, boisson énergétique by Coco & Rico
Poudre d'escampette, boisson énergétique by Coco & Rico

A force de creuser, de décliner l’univers et de réfléchir à quel nom original je pourrais donner à ma boisson, j’ai commencé à écrire tout ce qui me passait par la tête. Par exemple, si j’avais un gel à commercialiser, je l’appellerai certainement Jus D’Mollets car ça évoque pleinement la recharge énergétique nécessaire au bon fonctionnement des muscles.

Mais là, il s’agissait d’une poudre, j’ai donc cherché toutes les expressions existantes contenant le mot « poudre » et le premier qui m’est venu à l’esprit a été Poudre d’Escampette !

Après vérification, il se trouve que la poudre d’escampette fait allusion à la situation d’une personne qui, ayant pris une certaine poudre, quitte brusquement (dans le cas de Coco & Rico, en courant ou en roulant) hommes et choses pour devenir l’esclave de la nature. Cette expression rassemblait donc tout ce que je souhaitais évoquer : le sport et la nature.

Le choix de l’humour est tout simplement que je ne supporte plus les discours hyper normés et austères des marques, on est des sportifs, pas des comptables !

Plus sérieusement, qu'apporte Coco & Rico aux sportifs ? Quelles sont les principales caractéristiques de Coco & Rico d'un point de vue technique et nutritionnel ?

La Poudre d’Escampette est une boisson énergétique, à ne pas confondre avec les boissons énergisantes (comme le Red Poule par exemple !).

D’un point de vue technique, elle est composée de différents sucres afin de jouer sur leur assimilation mais aussi, et surtout, sur leur pouvoir sucrant. Beaucoup de boissons ont un goût très sucré, donc écœurant à la longue, jouer sur un dosage de différents sucres (saccharose, dextrose, sirop de glucose) permet de résoudre ce souci.

Le sodium fait aussi partie de la composition, son objectif est de compenser les pertes hydriques dues à la transpiration.

Juste pour le fun, Coco & Rico est la boisson énergétique la plus vitaminée (du moins, en France) avec 11 vitamines différentes qui remplissent différents rôles, essentiellement métaboliques. Les arômes, très soignés, sont d’excellente qualité et naturels, mais n’ont aucun rôle technique ni nutritionnel.

Quelles différences notables avec les produits existants sur le marché ?

Le paradoxe est que la Poudre d’Escampette ne se distingue pas par ce qu’elle propose en plus, mais ce qu’elle propose en moins. En collaboration avec le laboratoire avec lequel je travaille, nous cherchons à réduire le plus possible l’utilisation de produits dont on a du mal à comprendre leur présence dans la composition d’une boisson énergétique.

Je pense bien entendu aux colorants, aux conservateurs, à l’aspartame (et autres édulcorants), au phosphate tricalcique, aux EXXX en tous genres, aux gommes arabiques, aux gommes de xanthane, aux arômes synthétiques… la liste est longue et assez flippante.

Nous cherchons donc à rendre la boisson la plus saine possible et avec le meilleur goût possible (même si cette variable est très subjective).

Coco & Rico est-il bio ?

Très bonne question. Le débat sur l’agriculture biologique est très intéressant, surtout dans le marché de la boisson énergétique. Pour l’instant, nous utilisons des ingrédients sains et naturels sans pour autant être « bio ».

Ce qui me fait peur dans ce label (que l’on achète auprès d’une entreprise, Ecocert, privée, multinationale avec des actionnaires et des objectifs de rentabilité…) c’est de tomber dans ce que l’on appelle du « greenwashing » (écoblanchiment en bon françois).

Selon Wikipédia :

L'écoblanchiment est l'acte de transmettre au public des informations qui sont – dans le fond et dans leur forme – une présentation déformée des faits et de la vérité, dans le but d'apparaître socialement et/ou environnementalement responsable aux yeux d'un public ciblé. C'est un système de communication vaste et complexe destiné à faire passer une « mauvaise » donnée ou information pour une « bonne ».

Pour être clair, quand une boisson énergétique affiche « bio » sur son emballage, elle peut se contenter d’utiliser des sucres issus de l’AB, peu importe d’où provient le reste. Le problème, en fait, ce qui me dérange à titre personnel, c’est qu’un sucre comme le dextrose est obtenu via des procédés de laboratoire : il est obtenu par hydrolyse complète d'un amidon ou d'une fécule, suivie d'une purification et d'une cristallisation.

Donc l’image renvoyée par le label « bio » du produit obtenu sans pesticides, cultivé dans les règles de l’art et qui arrive dans le bidon sans même avoir été modifié est tout de même faussé, très faussé !

Disons que l’interprétation est trop imprécise pour le consommateur lambda, c’est trompeur.

Donc faire du « bio », pourquoi pas, mais pas s’il n’y a aucune démarche durable dans laquelle Coco & Rico s’inscrit. Je dénonce trop les marques qui font du « bio » histoire de se donner bonne conscience pour en faire autant.

Es-tu en mesure de rassurer totalement les consommateurs sur la sécurité alimentaire de ce nouveau produit ? Quels sont les protocoles de sécurité et de contrôle ?

Oui, je m’engage personnellement et certifie que les produits Coco & Rico sont sans viande de cheval :)

Plus sérieusement, la nutrition sportive est très surveillée et les marques se mettent des bâtons dans les roues entre elles (la moindre erreur d’étiquetage est repérée immédiatement et envoyée à la répression des fraudes). Si vous consommez une boisson énergétique de marque française, vous ne courez aucun risque.

Les produits Coco & Rico sont sans viande de cheval :)

D’autre part, les laboratoires procèdent eux-mêmes à de nombreux tests avant lancer la commercialisation d’un produit, c’est la santé de l’entreprise elle-même qui est en jeu et je ne connais pas beaucoup de chefs d’entreprises prêts à prendre de risque en ce moment !

Tu as décidé de faire appel au crowdfunding via la plateforme Ride-Lab.com, pourquoi solliciter les internautes pour financer une partie du développement de tes produits ?

Depuis le début de l’aventure, j’anime un blog dans lequel je décris chaque étape en toute transparence, sans discours commerciaux. En parallèle, j’ai posté le projet sur deux forums (Courir au Féminin et Vélo Vert), toujours dans l’optique de rendre le projet le plus participatif possible.

Le projet est actuellement faisable économiquement, c'est-à-dire qu’il est entièrement financé et que j’ai réussi à rassembler assez d’argent pour lancer la production de 3 saveurs (citron, pêche-abricot et fruits-rouges).

Quand on m’a présenté Ride-lab.com, j’y ai vu une opportunité de rendre le projet encore plus participatif : si la somme de 3.000€ est atteinte, Coco & Rico pourra lancer une quatrième saveur qui sera élue par les financeurs.

Vidéo de présentation du projet de financement participatif de la boisson énergétique Coco & Rico

Quelles seront les prochaines étapes du développement de Coco & Rico dont tu peux nous parler ?

Il n’y a pas grand-chose de confidentiel dans ce projet, je vais d’ailleurs publier mes coordonnées bancaires et code CB sur Facebook :)

Sérieusement, en ce moment je fais tester des échantillons de Poudre d’Escampette à ceux qui suivent l’épopée fantastique des deux poulets (notamment sur la page Facebook Coco & Rico). Le but étant évidemment de sélectionner celui qui convient le mieux. La prochaine étape est donc de définir une fois pour toutes LA formulation qui fera le lancement.

Je n’ai absolument pas envie de mettre la pression à mes fournisseurs.

Concernant le canal de distribution, je vais me consacrer quasi exclusivement au site Internet dont l’ouverture est prévue mi-août. Ça permet de réduire les intermédiaires et de ne pas entrer dans une guerre des prix.

Je n’ai absolument pas envie de mettre la pression à mes fournisseurs, ils travaillent très bien, ce sont des humains comme les autres, il n’y a donc aucune raison à vouloir compresser leur marge.

Le mot de la fin, qu'est-ce que tu souhaites ajouter pour donner aux lecteurs de VTTCamp envie de te suivre dans cette aventure ?

Pour conclure je dirais que si vous avez des projets, il faut aller au bout sinon vous prenez le risque de le regretter toute votre vie. Ne pas hésiter à penser différemment, quitte à tourner complètement le dos à l’existant et soyez transparent.

Je ne me suis jamais senti aussi bien que depuis que l’aventure Coco & Rico se concrétise, je souhaite à tous les porteurs de projet de vivre la même chose. Paroles de poulet !

Remerciements

Thibault, je te remercie d'avoir répondu à ces quelques questions avec autant de sincérité. Ton projet semble très bien ficelé et il donne vraiment envie de tester tes produits.

VTTCamp va suivre de prêt la suite de tes aventures et on te souhaite vraiment de réussir !

On rappelle aux lecteurs qu'ils peuvent se procurer la poudre d'escampette en avant première à des tarifs préférentiels en soutenant Coco & Rico sur Ride-Lab.com, grâce au financement participatif.

Pour suivre Coco & Rico, le rendez vous virtuel des poulet(te)s se trouve ici :